Micro-crédit personnel, mode d'emploi

Elément constitutif de la citoyenneté économique, l’accès au crédit reste difficile pour certaines personnes, en situation économique délicate, voire difficile. C’est sur la base de ce constat que le micro-crédit personnel a vu le jour. C’est une formule imaginée pour faciliter la réinsertion ou le retour à l’emploi de personnes en situation précaire.

Accompagnement indispensable

Le micro-crédit personnel n'est pas seulement un prêt. C'est aussi un accompagnement social.

La première démarche à effectuer est d'ailleurs la rencontre avec un travailleur social ou une association familiale qui vérifiera en premier lieu si le crédit est la bonne solution. Parfois, d'autres pistes peuvent être explorées et, notamment, celle des aides sociales et allocations. Si le micro-crédit personnel paraît pouvoir être retenu, l'accompagnateur social préparera et présentera la demande de prêt en relation avec l'emprunteur qu'il suivra durant la période de remboursement afin de l'aider, si besoin, à franchir les difficultés.

Pour financer quoi ?

L’objet des prêts accordés dans le cadre du micro-crédit personnel est de financer des dépenses relatives portant sur l’acquisition ou l’entretien d’un véhicule nécessaire à l’accès au travail, sur l’équipement ménager, l’autonomie, l’accès au logement ou encore des projets de cohésion familiale. L’expérience acquise depuis 2005 montre que la plupart des micro-crédits servent à financer l’achat d’un véhicule, indispensable pour se rendre au travail. Les autres utilisations de cette formule concernent, par exemple, le dépôt de garantie pour un logement, le financement d’une formation ou l’acquisition d’équipements ménagers (changement de chaudière ou de chauffe-eau, achat d’un lave-linge, etc).

Quel montant ?

Le montant de ces prêts s’échelonne de 300 à 3 000 € remboursables mensuellement en trois ans maximum. Le montant et la durée sont fixés en fonction de la nature du projet et de la capacité de remboursement de l’emprunteur.

Un taux d’intérêt peu élevé, adossé à celui du Livret A, est appliqué et il n’y a pas de frais de dossier.